Le minis­tère du Travail a annoncé vendredi qu’il allait bascu­ler dans le système du chômage partiel, qui concerne aujourd’hui près d’un sala­rié du privé sur deux. Article origi­nal