Le travail “de dizaines de milliers de personnes” a été réor­ga­nisé pour ne pas être “vecteur de trans­mis­sion du virus”, a expli­qué Philippe Wahl. Article origi­nal