Avec la ferme­ture des cafés et restau­rants, il n’est possible de consom­mer du vin, avec modé­ra­tion, qu’à la maison. Une tendance qui profite aux cavistes : certains ont vu leur chiffre d’af­faires augmen­ter. Article original