D’ici la fin de ce siècle, quelque 600 000 personnes vont se retrou­ver “réfu­giés clima­tiques apatrides” et des centaines de millions d’autres SDF, en raison de l’élévation du niveau des eaux. Sans habi­tat ou sans pays, quel avenir les attend ? Le sinistre compte à rebours est lancé alors que les chefs d’État sont réunis en Égypte pour la COP27, toujours à la recherche de solu­tions pour lutter contre le réchauf­fe­ment clima­tique. Article original