Dans l’après-midi, jeudi 26 mars, un TGV médi­ca­lisé s’est arrêté dans les gares d’Angers (Maine-et-Loire) puis Nantes (Loire-Atlantique), afin de trans­fé­rer une ving­taine de patients atteints du Covid-19 venus de la région Grand Est dont les hôpi­taux sont surchar­gés. Article origi­nal