François Asselin, Président de la Confédération des petites et moyennes entre­prises (CPME), réagit au lende­main de la quatrième allo­cu­tion d’Emmanuel Macron sur la crise du coro­na­vi­rus. Il note un certain “flou” et notam­ment un “no man’s land de la protec­tion”. Article origi­nal