Les béné­fi­ciaires sont préve­nues quelques minutes à l’avance par télé­phone, rendez-vous est pris dans une rue, près de leur domi­cile. Article origi­nal