Face à l’ampleur de l’épidémie de Covid-19, l’heure est aux appels à l’aide, aux réqui­si­tions, à l’envoi de l’armée, mais aussi à la mobi­li­sa­tion d’un TGV. Ce train médi­ca­lisé doit permettre de trans­por­ter des malades d’une région en surchauffe vers une autre moins touchée. Le premier est parti de Strasbourg (Bas-Rhin) jeudi 26 mars dans la mati­née. Article origi­nal