Avec deux millions d’emplois mena­cés de dispa­raître, l’in­dus­trie du trans­port aérien en Afrique sera dure­ment frap­pée par les consé­quences de la crise sani­taire qui n’a pas encore dit son dernier mot. Article original