La direc­trice France de l’ONG One insiste sur le fait que la plupart des pays afri­cains n’ont pas les moyens de faire face à la crise sani­taire et regrette que le G20 n’ait pas adopté “une réelle annu­la­tion des dettes”. Article original