Le collec­tif appelle les diri­geants afri­cains à “repen­ser la santé comme un bien public essen­tiel” Article origi­nal