“Nous ne pouvons lais­ser aucun pays derrière nous”, a déclaré le président de la Banque mondiale, indi­quant que l’ins­ti­tu­tion avait apporté son assis­tance à 30 pays afri­cains et que d’autres vont en béné­fi­cier. Article original