Un rebond mondial pour­rait toute­fois inter­ve­nir dès 2021 si la pandé­mie est maîtri­sée au second semestre cette année, indique l’ins­ti­tu­tion. Article original