En raison des consé­quences écono­miques de la pandé­mie, le nombre de personnes au bord de la famine pour­rait passer de 135 à 265 millions de personnes. Article origi­nal