Les vacances d’été demeurent dans un flou le plus total. Les séjours seront sûre­ment limi­tés aux régions fran­çaises. Mais quel sera le sort de la Corse ? L’Île de Beauté est une des desti­na­tions préfé­rées des Français et le tourisme est son prin­ci­pal moteur écono­mique. Article original