Lors d’une visio­con­fé­rence conjointe avec Amnesty International, des leaders indi­gènes ont déploré le peu d’as­sis­tance que leur accordent les gouver­ne­ments de la région, en dépit de la propa­ga­tion du coro­na­vi­rus. Article original