L’Organisation pour la coopé­ra­tion et le déve­lop­pe­ment écono­miques indique que le PIB mondial devrait se contrac­ter d’au moins 6% cette année. Article origi­nal