L’Europe, comme New York ou Moscou, opte pour le décon­fi­ne­ment, alors que l’OMS s’inquiète d’un relâ­che­ment, car les chiffres restent élevés en Amérique du Sud ou en Asie. Article origi­nal