Les auto­ri­tés cherchent à iden­ti­fier et à tester plusieurs milliers de personnes qui auraient pu être en contact avec un homme testé posi­tif après avoir fréquenté plusieurs clubs et bars dans le quar­tier d’Itaewon. Article original