La ministre du travail souligne que “la hausse est liée à une baisse brutale des embauches à cause du confi­ne­ment”. Article origi­nal