Un quart des sala­riés fran­çais travaillent chez eux, confi­nés à cause de l’épi­dé­mie de Covid-19. Une situa­tion qui peut géné­rer des problèmes muscu­laires et sque­let­tiques. Article original