Depuis le début de l’épidémie, on se demande tous si on est immu­nisé lorsqu’on a été malade, même légè­re­ment. Une étude menée sur des soignants par CHU de Starbsourg ( Bas-Rhin) et l’institut Pasteur montre qu’il y a bien une protec­tion tempo­raire. Article original