Le parti du président Ouattara obtient la majo­rité abso­lue, alors que l’en­semble de la classe poli­tique était repré­senté. Article original