La RATP explique avoir voulu faire un “clin d’œil” et soute­nir l’équipe de France de foot­ball. Article original