Les éboueurs ont été en première ligne pendant le confi­ne­ment. Pendant trois mois, les services d’hygiène ont tout fait pour conser­ver nos espaces propres. Article original