Lors du premier confi­ne­ment, les femmes et hommes de ménage ont été féli­ci­tés, et ils espé­raient sûre­ment une recon­nais­sance finan­cière. Ils ont en effet été augmen­tés, mais cette hausse est infé­rieure à l’in­fla­tion. Explications. Article original