La société civile malgache est vent debout. Elle dénonce “un excès de commu­ni­ca­tion poli­tique au détri­ment de la parole des experts médi­caux”. Article origi­nal