En septembre 2021, l’Australie rompait le contrat portant sur 12 sous-marins signé avec la France en 2016. Pourtant, ces derniers jours, le gouver­ne­ment travailliste a confirmé que les chan­tiers navals améri­cains et britan­niques fina­le­ment préfé­rés étaient dans l’incapacité de lui four­nir les engins nucléaires. Article original