Pour faire des écono­mies d’éner­gie, de nombreuses communes annulent aussi leurs tradi­tion­nelles céré­mo­nies de vœux. C’est le cas à Pont-Sainte-Maxence, dans l’Oise, où le maire a préféré utili­ser l’argent pour chauf­fer l’eau de la piscine muni­ci­pale. Article original