Avec la crise sani­taire, les produc­teurs de laine croulent sous les stocks qui s’accumulent, car ils ne parviennent plus à expor­ter. 200 tonnes de laine fran­çaise ne trouvent pas d’ache­teurs. Article original