À l’heure de l’urgence clima­tique, les jour­na­listes spécia­li­sés envi­ron­ne­ment, de toutes les rédac­tions du monde, se donnent rendez-vous d’une COP à l’autre, atten­dant chaque année des résul­tats probants, et repar­tant chaque année déçus et amers. Article original