Toutes les disco­thèques de France, ou presque, ont fermé leurs portes depuis la mi-mars et ne rouvri­ront pas cet été. Pour les patrons d’éta­blis­se­ments et toute l’éco­no­mie du monde de la nuit, il faudra désor­mais attendre septembre, au mieux. Certains pour­raient ne pas se rele­ver de la crise engen­drée par la pandé­mie de coro­na­vi­rus. Article origi­nal