Face à l’inquiétude que suscite le fait d’emprunter les trans­ports en commun, le réflexe sera-t-il de choi­sir la voiture pour se dépla­cer ? Y a‑t-il des mesures de restric­tions ? Article origi­nal