D’après Benoît Serre, vice-président délé­gué de l’Association natio­nale des direc­teurs des ressources humaines (ANDRH), les grandes entre­prises n’ima­ginent pas faire reve­nir “plus de 10% de leurs effec­tifs” à partir de lundi 11 mai. Article origi­nal