Le fils du lieu­te­nant de vais­seau qui comman­dait “La Minerve” au moment de sa dispa­ri­tion témoigne sur fran­ceinfo : “On était bien peu nombreux à espé­rer pouvoir encore loca­li­ser une épave qui, il y a encore peu de temps, n’intéressait plus personne.” Article origi­nal