Les experts attri­buent ces feux à l’ac­tion des agri­cul­teurs, éleveurs et spécu­la­teurs, qui défrichent illé­ga­le­ment des terres en brûlant des arbres. Article original