Salons profes­sion­nels annu­lés, restau­rants et bars fermés, les viti­cul­teurs ont dû réagir rapi­de­ment et s’adapter pour trou­ver de nouveaux débou­chés et atti­rer une nouvelle clien­tèle. Des viti­cul­teurs qui ont trouvé un second souffle grâce à inter­net. C’est le cas d’un couple de produc­teurs de musca­det près de Nantes qui propose visite et dégus­ta­tion en ligne. Article original