Les centres d’ana­lyses doivent faire face à un nouveau pic de rendez-vous pour des dépis­tages du Covid-19 par prélè­ve­ment nasal, les PCR. Un motif d’in­quié­tude car ils se demandent s’ils seront assez nombreux cet été. Article original