Les deux ministres demandent à Edouard Philippe de tempo­ri­ser avant d’ob­te­nir l’avis de l’Agence natio­nale de sécu­rité sani­taire de l’ali­men­ta­tion, de l’en­vi­ron­ne­ment et du travail, révèle Elisabeth Borne dans le “JDD”. Article origi­nal