Une enquête indé­pen­dante confirme les allé­ga­tions de plusieurs femmes victimes de violences sexuelles lors de l’épi­dé­mie d’Ebola. Article original