De nombreux Algériens sont restés bloqués de long mois avec la ferme­ture des fron­tières. Ils seraient encore plusieurs milliers en France. Pour pouvoir les rapa­trier, l’Algérie lancé une vaste opéra­tion avec vols et bateaux spéciaux. Article original