Le leader de l’Union pour la République et la démo­cra­tie, le prin­ci­pal parti d’op­po­si­ton malien, est aux mains de ses ravis­seurs depuis le 25 mars 2020. Article origi­nal