Le minis­tère du Travail envi­sage tout à fait la possi­bi­lité de la prise de tempé­ra­ture. Mais à plusieurs condi­tions. Il faut tout d’abord que les mesures soient anonymes. Article origi­nal