En Algérie, le Haut Conseil isla­mique fustige “une campagne viru­lente” contre l’is­lam. Article original