Une nouvelle ère spatiale devait s’ou­vrir mercredi, avec le lance­ment par la société SpaceX de deux astro­nautes de la Nasa dans l’es­pace, une capa­cité long­temps mono­pole d’une poignée d’Etats, et dont les Etats-Unis eux-mêmes étaient privés depuis neuf ans. Article original