Le groupe s’en­gage à four­nir l’équi­valent de 1 000 watts aux usagers qui n’ont pas payé leurs factures. Ce qui leur permet­tra de conser­ver certains “usages essen­tiels” mais pas de se chauf­fer. Article original