L’Egypte a imposé ces dernières années un contrôle strict sur inter­net et surveille les comptes person­nels des médias sociaux avec plus de 5 000 abon­nés. Article origi­nal