Avant les élec­tions de mi-mandat aux États-Unis, qui auront lieu mardi 8 novembre, le président améri­cain Joe Biden pointe le risque de chaos et met en garde contre les 300 candi­dats répu­bli­cains qui refu­se­raient de recon­naître les résul­tats en cas de défaite. Article original