L’Etat va limi­ter sa prise en charge et les entre­prises devront payer 15% de cette indem­ni­sa­tion. La rému­né­ra­tion des sala­riés, elle, ne chan­gera pas. Article origi­nal