Durant le conflit armé, le nettoyage du camp et l’hy­giène corpo­relle étaient strictes : une douche tous les jours, inter­dic­tion de se laver avec l’eau des rivières, des contrôles médi­caux régu­liers. Article original